La semaine de travail a mal débuté, c'est peu dire... Mardi, je criais ma rage pour m'être compromise dans les jeux d'argent et de pouvoir entre cadres de l"entreprise. Au sortir du boulot, je me suis repliée dans un magasin de jouets, où les saynètes des Sylvanians m'ont ramenée au pays des merveilles. #gratitude

Mercredi, je fus étrangement calme, bien qu'intérieurement agitée. Ce que l'infirmière du travail a confirmé, après mesure de ma tension artérielle. Nous avons évoqué l'accident de voiture, la crève tenace, la pression hiérarchique... Je me confie peu, je refuse de faire entrer la vie professionnelle à la maison. #gratitude

Plus tard, l'aide d'un agent administratif m'a permis de poster à l'heure un recommandé avec AR, love a posté spontanément une nouvelle commande, passée à mon petit shop Priceminister. En soirée, j'ai réussi à ingurgiter les 2 litres du breuvage affreux et les 2 litres de thé, nécessaires pour siphonner mon appareil digestif avant la fibro-coloscopie du lendemain. #gratitude

Jeudi, RAS concernant cet examen médical, je vais bien. Je me soumets à cette radio, tous les 5 ans, et j'observe l'encombrement engloutir les bureaux administratifs, le labo d'analyses, les couloirs de la clinique, la salle de réveil, jusqu'aux plafonds... Comment le personnel parvient-il à travailler sans exploser ? Juste patienter trois heures, dans un box aveugle, fait monter ma tension... Heureusement, aide-soignants et infirmières ont assuré mon suivi, sans temps mort. #gratitude

Pour ne pas sombrer dans le côté obscur, j'ai besoin d'apprendre à nourrir ce qui est beau, bon et bien en moi et autour de moi. #gratitude