Ce film de Roschdy Zem me laisse perplexe. S'agit-il d'un plaidoyer en faveur de la diversité ethnique dans les milieux artistiques, quand les acteurs noirs américains réclament des nominations aux oscars ? Peut-être trop de mélo et de grosses ficelles qui n'apprennent rien sur le parcours oublié de Rafaël Padilla.

Il faut voir ce film pour les acteurs James Thierrée et Omar Sy qui incarnent les clowns Footit et Chocolat. Le jeu de l'un met celui de l'autre en avant, le duo fonctionne à l'écran comme dans l'histoire.

Toutefois, je doute que les numéros de Footit et Chocolat ont imposé les personnages du clown blanc et de l'auguste. Dans une scène, un clown jaloux à la face blanchie sème la zizanie en coulisses, alors qu'il attend d'entrer en piste avec son acolyte hirsute et barbouillé de noir.

Pour moi, le clown Chocolat est un pionnier du cirque au XIXe siècle, au même titre que Joséphine Baker au music-hall durant les Années Folles.